-

..

 

 

 
 

 

 
Continuez votre visite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur l'enveloppe pour adresser un mail

 


Les Estaminets de Hem

Auberge de Hempempont


Façade complète destinée à l'auberge
Adresse : Rue de Croix / de Lannoy au carrefour de Hempempont



En 1626, le sieur GRIMONPONT fait construire une taverne à Lampenpont. Elle devient un poste de relais pour les diligences sur la route de Lille à Lannoy et Audenaerde.

Les voyageurs et les chevaux y logent avant de reprendre la route le lendemain matin. Elle sert aussi de station à un service de messagerie dont le siège est à Lille et qui dessert les communes limitrophes.

Le poste de relais est tenu par Edouard MULLIEZ (qui y était né) puis par son frère Louis . Edouard s'installe dans la boulangerie contigüe et sa soeur Victoire épouse Mr Louis Lepoutre installé à l'épicerie près de la Marque. L'auberge a été cédée ensuite à la famille Duquesne qui avait aussi une tonnellerie.

Siège en 1852 de la Sté Mutuelle Charles Borromée
Repris à M. DELPORTE en juillet 1875 par Jean Baptiste VANRENNEMAN
Repris en Octobre 1888 par Pierre HESPEL, ouvrier ferblantier à Hem
Repris en octobre 1894 par Pierre Joseph HESPEL, ouvrier teinturier


Photographies de la Tonnelerie et de l'Auberge à diiférentes époques

   

Vue vers Annappes

Même vue avec le pont d'Hempempont après 1918

Vue vers Croix




 

Photo prise en 1907 ; la petite fille à gauche s'appelle L. Delbecq, née le 11 août 1895, est âgée de 12 ans. Petit-fille de Edouard Mulliez,elle habite la boulangerie de l'Hempempont
 

Arrêt du tram Lille-Leers devant l'auberge à différentes époques (notez l'habillement). Sur la photo de droite (la plus récente), la tonnellerie a laissé place à l'agrandissement de l'auberge.

En 1908, l’auberge est tenue par Oscar DUQUESNE aidé par ses 3 fils et ses 2 filles. Il transforme les écuries en tonnellerie afin de confectionner et réparer les tonneaux des brasseries avoisinantes.

L’auberge comprend une salle commune et une salle de billard ainsi qu’une grande salle pour noces et banquets à l’étage. Quelques chambres permettent aux voyageurs de se reposer. Un salon avec piano est contiguë à une salle à manger particulière. On y danse au son des airs joués par Esther DUQUESNE, une des filles de la maison.

Emile, fils de Oscar, qui était animateur des Fêtes du quartier et Ducasse de L'Hempempont, a eu l'idée de créer des fritures d'anguilles et des gloriettes, etc.

- Fritures d’anguilles
- Grand concours de coq du dimanche des Rameaux
- Salle de billard
- Grande salle pour noces et banquets
- Piano, jardin et gloriettes avec de nombreux jeux.

A l’occasion de la procession du 15 Août, sur la façade se dresse un monumental reposoir à base de tonneaux. Des cavaliers accompagnés de la musique municipale et de la Philharmonie de la Citadelle escortent le Saint Sacrement de l’église Saint Corneille jusque Hempenpont.

Durant l'occupation, le dimanche après midi du 15 juin 1915 :
un obus de DCA allemande non éclaté retombe sur l'auberge d'Hempempont : 2 morts, 2 blessés

 
FRITURES D'ANGUILLES


 
Série de photographies prises en 1900  
















   
     




Série de photographies prises en 1920







Le serveur en tenue sur ces deux photos s'appelait Gaston Delattre ; il a conquis son épouse
en jouant la seule partition qu'il connaissait sur le piano de la gloriett
e
Il a été reconnu par son petit fils lors de l'exposition Historihem en 2020 !


     




   








GALLODROME











 
Combat Hem contre Annapes


Haut de page