Feuilletez les souvenirs de Pierre Catrice

Feuilletez Gens et Pierres de Roubaix 11.2017 N°23

 

Château Catrice

 


 

 

Cliquez sur l'enveloppe pour adresser un mail


Cette propriété appartenait à Antoine Mulaton, industriel en teinture de laine, arrivé à Hem en 1854. Celui-ci la vend en 1919 à un chapelier Lillois nommé Joseph Picavet, qui la cède à son tour, quatre ans plus tard, à Edouard Catrice, industriel Roubaisien.

La propriété, située au 42 rue de Lille à Hem (maintenant, rue du Maréchal Leclerc), a été occupée, en tant que maison de campagne " La Feuilleraie", en juillet 1923. Elle était sans eau potable et sans électricité. Quelques pièces au rez-de-chaussée possédaient un éclairage par le gaz. Dans les autres pièces, on utilisait les bougies ou la lampe à pétrole dite « lampe Pigeon ».



1858 : à gauche, villa et conciergerie Mulaton


1923 : la maison de campagne de M. Catrice : "La Feuilleraie"


Vers 1925-1926, des boiseries sont attaquées par le champignon dont on ne parviendra pas à se débarrasser même en remplaçant les bois atteints. Mr Catrice décide d’abattre la maison et d’en construire une nouvelle sur les plans de Mr Bataille, architecte à Roubaix. Dans les combles, les bois sont remplacés par des poutres métalliques.

Elle fut terminée en 1931 et habitée en septembre non plus pour les mois d’été mais en tant qu’habitation principale.


Mr Edouard Catrice en 1922



1931 : Château Catrice



1931 : le jardin n'est pas encore tracé

1932 : Antoinette et Jean dans le jardin

Juin 1933 : le jardin est fleuri



14 juin 1936 : allée centrale vers le bois

Juin 1936 : le verger



1932 : vue du parc

1933 : les massifs



Petite salle à manger

Grande salle à manger

Chapelle



Liste
des pièces
dressée par Mr Cat
rice

Hall d'entrée

Escalier

Palier


A l 'extérieur, vous découvrirez dix têtes qui symbolisent les dix enfants de la famille.

20 août 1911 à Malo : Mme Zoé Catrice-Devouge,
9 enfants sur 10 et Mr Edouard Catrice

Corniche
         

 


En juin 1929, la procession du Saint Sacrement, supprimée depuis 20 ans, est de nouveau autorisée par le maire, récemment élu, Mr Emile Delmet.

Le reposoir est situé dans la propriété de Mr et Mme Catrice.





Le 25 août 1939, la famille Catrice quittent leur propriété avec le ménage des concierges pour les Côtes du Nord où ils ont loué une villa. Le jardinier, Henri Mazurelle, est chargé de la surveillance de la propriété et de l’entretien du potager.


 

Fin juillet 1939 : Mr Edouard Catrice et son ami Mr Vignet représentant de l'usine


Du 2 au 11 octobre, 2 officiers français, capitaines d’infanterie, occupent la maison. Un médecin militaire installe son cabinet médical dans la maison du concierge avec 4 infirmiers.

A partir du 11 octobre, ils sont remplacés par des militaires anglais du 2e bataillon des Grenadiers Guards : 3 officiers supérieurs logent dans la maison, 3 ordonnances et 2 ou 3 cuisiniers logent dans la maison du concierge. Une dizaine d’officiers viennent prendre leurs repas (petit déjeuner, lunch, thé et dîner) tous les jours dans la grande salle. Un agent de liaison français, officier interprète Bodin complète cet Etat-Major.


Lettre de Agnés Boyaval-Catrice en Novembre 1939

Fin 1939, Antony Eden et le Duc de Gloucester visitent les secteurs anglais. Dimanche 12 novembre, ils étaient à Hem où a lieu une grande réception : 24 convives à midi : vins, liqueurs et champagne. Le Duc de Gloucester (fils du Roi georges V) dîne au château 4 à 5 fois par semaine mais jamais régulièrement.

Côté gauche


Les officiers de l'etat-Major anglais sur le perron
de la villa Catrice dont Montgomery (2e à gauche)
Commandant de la 3e division d'infanterie


Réception dans la salle à manger

Echanges de civilités entre l'occupant anglais
et Mr Catrice


   

Voeux de Noël 1939

Menu du repas du Nouvel an 1940


Le 29 mai 1940, les Allemands y installent leur Quartier Général jusqu'au 5 décembre (
meubles dispersés, billard dans la chapelle, belle vaisselle et verrerie fine disparue).


Heureusement, Mr Edouard Catrice notait tout dans son petit carnet et inventoriait scrupuleusement chaque pièce du château;

Les allemands transforment les parcs du château Catrice et du château de la Marquise en un très important dépôt de munitions pour le Nord de la France et la Belgique.


Lettres du jardinier Henri Mazurelle
en 1941 et 1942

 

A leur départ, les allemands font sauter le dépôt ; une partie des munitions explose le 2 septembre 1944 et les jours suivants causant des dégâts importants à la demeure (toiture soufflée, huisseries, cloisons intérieures) mais le corps du bâtiment a résisté.


Les arbres du parc sont rasés par les explosions

Vue aérienne 29 mai 1947

Janvier 1945, le bois est utilisé pour le chauffage

Monsieur Catrice vend la propriété, le 24 mars 1946, avec les droits aux dommages de guerre à la ville qui en fait une Mairie.


Cliquez sur ce lien pour plus d'informations concernant la Mairie

 


En cliquant sur les images, vous pouvez visionner ces documents agrandis.